Portrait

Conseiller national

Membre des commissions parlementaires

CAJ – Commission des affaires juridiques
CPE – Commission de politique extérieure
Délégation AELE
Délégation auprès de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

Membre des intergroupes parlementaires : IPAC (alliance interparlementaire sur la Chine), Tibet, Taiwan, Amérique du Sud, Sahara occidental, Solidarité internationale.

Formation

Diplômé de l’école hôtelière de Lausanne, je suis également titulaire d’une licence en sociologie de l’Université de Genève et d’un Master en globalisation et régulation sociale des universités de Genève et Lausanne.

Parcours professionnel

Après la fin de mes études à l’école hôtelière de Lausanne, j’ai travaillé plusieurs années au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), organisation au sein de laquelle j’ai effectué des missions en Arabie Saoudite, en Somalie, en Israël et Palestine et en ex-Yougoslavie. En 1995, je suis revenu au siège du CICR à Genève où j’ai collaboré jusqu’en 1998 comme responsable administratif pour les régions de l’ex-URSS, de l’ex-Yougoslavie et d’Amérique latine. Tout en poursuivant des études de sociologie à l’UNIGE, j’ai encore effectué plusieurs missions à Moscou et au nord-Caucase, puis assuré la fonction de formateur à Genève et sur le terrain pour les équipes d’expatriés et collaborateurs.trices en délégation.

En 2007, une fois mon Master obtenu, j’ai quitté le CICR pour reprendre la direction de Genèveroule, institution genevoise en faveur de la mobilité douce active dans l’intégration socioprofessionnelle, notamment en collaborant avec les requérants d’asile. J’ai quitté ce poste en 2012 afin de me consacrer entièrement à ma fonction d’élu à l’exécutif de la ville de Carouge.

Parcours politique

J’ai adhéré au parti des Vert·e·s genevois en 2001.

Élu au Conseil municipal de Carouge en 2007, puis au Conseil administratif en 2011, j’ai été réélu à la mairie de Carouge en 2015. Mon dicastère incluait l’urbanisme, la mobilité, les espaces verts, l’agenda 21, la gestion des déchets, le soutien aux manifestations et les finances. Je me suis particulièrement investi dans des projets de piétonisation du centre historique, d’arborisation, de promotion du commerce de proximité et équitable en devenant Fair trade town, de baisse du trafic automobile, de réduction des déchets (projet Carouge zéro déchets), de développement du concept smartcity et de renaturation de la ville avec la sortie de l’usage de produits phytosanitaires. J’ai par ailleurs participé à la création de l’Union des Villes Genevoises (UVG) – qui regroupe les villes de Genève, Meyrin, Carouge Vernier Onex et Lancy – dont j’ai assumé la présidence jusqu’en 2020. A l’instar de l’Union des Villes Suisses, l’UVG vise à renforcer la place de villes dans la politique de notre pays. J’ai également assuré respectivement la vice-présidence et la présidence de la Fondation des Terrains Industriels (FTI) de Genève entre 2014 et 2020 et ai siégé au Conseil cantonal du développement durable durant cette même période.

Élu au comité des Verts genevois en 2012, j’ai assuré jusqu’en 2016 la vice-présidence puis, succédant à Lisa Mazzone, la présidence de 2016 à 2020.

Le 20 octobre 2019, lors des élections fédérales pour la législature 2019-2023 qui a vu notre parti devenir le premier parti du canton en obtenant près de 25% des voix à Genève, je suis élu au Conseil national avec 21 310 suffrages.

Le 20 juin 2020 je suis élu vice-président des Verts suisses.

Engagements associatifs actuels

Président de la Fédération genevoise des EMS (FEGEMS) ;

Président de Zero Waste Switzerland

Membre du comité Pro Senectute Genève ;

Membre du comité du NOMES Genève ;

Membre du comité du festival Filmar ;

Membre fondateur du bureau de l’EMS de Drize ;
Membre du Conseil de fondation du cinéma Bio à Carouge ;

Membre de différentes associations (Slow food, ATE, WWF, ASLOCA,…)

Revenu parlementaire – Conseil national

Mes revenus liés à mes activités parlementaires sont les suivantes :

26’000.-/an : préparation des séances (imposables)
440.-/jour de séance (imposables). Les sessions parlementaires se déroulent quatre fois par an durant 12 jours. Siégeant dans deux commissions législatives, j’ai donc une trentaine de jours de séances de commission par an.
33’000.-/an: contribution matérielle et assistant.e parlementaire (non imposables)
115.-/jour de séance :
 défraiement pour repas (non imposables)
180.-/nuit défraiement pour nuitée, séparant deux séances à Berne (non imposables)
11’000.-/an : contribution au titre de la prévoyance (2e et 3e pilier) 

Mes dépenses directement liées à mes activités parlementaires sont les suivantes :

20’000.- Assistant parlementaire à 20%

10’000.- Logement à Berne

13’000 – Rétrocession aux Verts (CH et GE)

Autres activités rémunérées :
Présidence de la FEGEMS: env. 8000.-/an
Vice-présidence des Verts-Suisses : 4’000.-/an

Bureau EMS Drize : env. 1500.-/an